... qui vous jugent digne de veiller sur leur quotidien. C'est surtout accepter d'être celui qu'on consulte, celui qui tranche même quand la responsabilité est grande, celui qui doit être réactif dès la survenue de toutes les difficultés.
La question de la confiance entre la population et nous, les élus, est centrale: elle passe par le respect des engagements, la franchise des attitudes et la pratique de l'ouverture politique et sociale. Tenir tous nos engagements, c'est la première règle que nous nous sommes fixés, et ils ont été tenus à 80% depuis 2001.

Mmes et Mrs, chers collègues, la campagne est close. Chacun peut avoir son analyse, quelle qu'elle soit, parfois étonnante- mais je ne laisserai personne confisquer le débat pour lequel les Montargois se sont prononcés massivement dimanche dernier.

On ne fait pas de la politique pour soi-même.

On ne fait valablement de la politique que pour les autres On ne fait dignement de la politique que pour servir.

Pour moi, la démocratie, ce n'est ni la haine, ni le mépris de celui qui ne pense pas comme vous, ce n'est pas la violence dans les propose La démocratie, c'est un système politique fondé sur des valeurs partagées qui permettent de vivre ensemble, de décider ensemble, et au nom desquelles chacun accepte de se plier à la loi de la majorité, accepte d'être gouverné par celui pour lequel il n'a pas voté, mais qui a été élu. Cela n’ occulte aucunement le débat, surtout lorsqu'il comprend le respect de l'autre.

Citer Jaurès me semble d'actualité, quand il proclamait « le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire, c'est de ne pas subir la loi du mensonge»

Cette campagne électorale, pour moi, a été une épreuve de vérité. Jusqu'au terme de cette campagne, j'ai dit ma vérité.

Jusqu'au terme de cette campagne, j'ai été sincère. J'ai tout dit. J'ai parlé de tout. Je ne me suis pas laissé enfermer dans la polémique. Je ne me suis pas laissé intimider par les caricatures. C'est ma conception de la politique et de l'idée que je me fais de la fonction de maire.

Aujourd'hui c'est la victoire du travail accompli pendant sept années. C'est la victoire d'une équipe qui a su être unie et attachée à sa ville.

Je veux ici la remercier et remercier celles et ceux qui ne renouvelleront pas leur mandat.
Je veux aussi saluer celles et ceux de l'opposition qui ont fait d'autres choix.

Les messages de sympathie et d'encouragements ont afflué en très grand nombre depuis lundi, qu'ils viennent de partout, c'est fantastique. Mais ceux des nombreux Montargois m'ont fait particulièrement chaud au cœur.

Aujourd'hui on parle de Montargis et on y vient. Son patrimoine est restauré dans son ensemble.
Montargis est plus peuplée, est plus sûre, plus propre, plus agréable, plus animée et plus touristique.

N'a t-elle pas gagné de figurer dans les 5 premiers du guide des plus beaux détours de France, d’avoir reçu les rubans du patrimoine et la Marianne d’Or ?

Je ne cèderais pas face aux Cassandres , car Montargis a tous les atouts et un formidable potentiel pourvu qu'on lui permette de les exprimer.

Cette rénovation en profondeur est bien entamée, et je veux avec vous l'amplifier pendant ce second mandat qui nous a été confié par les électeurs.

Comment?

Avec une nouvelle équipe, renouvelée à 50%, avec l’opposition si elle accepte, notre mission à venir est de proposer un nouveau projet car si beaucoup a été fait, il reste beaucoup à faire.

Chaque responsable désigné aura une mission correspondant au programme que les Montargois ont validé largement Dimanche dernier.

Les priorités concernent le social, la solidarité et le handicap pour bien vivre dans la ville. L'insertion en direction des plus fragiles. La tranquillité publique et la vie au quotidien dans la ville. La poursuite de la rénovation urbaine, ciblée sur l’habitat,la voierie, et certaines infrastructures. La mise en valeur des atouts de la commune pour affirmer toujours plus la symbolique de Venise du Gâtinais, en s'engageant naturellement dans notre Agenda 21. Les sportifs comme les scolaires seront traités avec attention. Et nous nous investiront pleinement dans le projet ambitieux ANRU du quartier du Plateau, avec les communes voisines de Villemandeur et de Châlette.

Pour conclure, une majorité s'est succédée à elle-même à Montargis, comme pendant la période 89-2001. C'est un évènement peu fréquent pour être rappelé. Ceci pour vous indiquer que je ne prends pas à la légère le serment que nous avons noué avec les Montargois. Dire ce que nous allons faire et faire ce que nous avons dit C'est cela ma ligne de conduite, c'est aussi ma feuille de route, c’est mon cap: nous fermons un livre, nous en ouvrons un 2ème.

Je crois profondément que la parole donnée aux électeurs est au cœur de la confiance démocratique au cœur de la confiance morale.

Il ne faut pas laisser de temps au temps. Nous n'avons pas été élu pour hésiter, et encore moins pour ignorer l'impatience de ceux qui nous ont toujours soutenu.

Il faut agir vite, concrétiser immédiatement nos engagements avec cette nouvelle majorité d'ouverture, au sein de laquelle émergent de nouveaux visages qui incarnent la diversité, qui associe des personnalités aux sensibilités différentes.

Sachons aujourd'hui nous mettre au service de tous les Montargois- tous sans exception.

Un grand merci, de tout mon cœur à tous les Montargois et à vous mes chers collègues.




Jean-Pierre DOOR, Député-Maire