FÊTES, FOIRES, EXPOSITIONS, CÉRÉMONIES, JUMELAGE  
MON WEEK END A MONTARGIS  
PROJETS ET TRAVAUX  
SENIORS  
CONCOURS DE FLEURISSEMENT  
CONFERENCES - DEBATS - RENCONTRES  
HABITAT SANTÉ HYGIÈNE ET SÉCURITÉ  
COMMUNICATIONS DU MAIRE  
ASSOCIATIONS  
DÉVELOPPEMENT DURABLE - AGENDA 21 - COOPÉRATION  
JEUNESSE ET SPORTS  
CONSERVATOIRE À RAYONNEMENT COMMUNAL DE MUSIQUE ET DE DANSE  
TRANSPORT DÉPLACEMENT  
OFFICE DE TOURISME  
OFFRE EMPLOI  
DÉMARCHE QUALITÉ CERTIFICATION ISO 9001  
LABEL QUATRE FLEURS VILLES ET VILLAGES FLEURIS  
INFORMATIONS LÉGALES  
CRISE INONDATION JUIN 2016  
SPECTACLE ANIMATIONS  
INFORMATIONS GENERALES  



HABITAT SANTÉ HYGIÈNE ET SÉCURITÉ


UN NUMÉRO POUR AIDER LES ENFANTS DISPARUS
LE 116 000 est un numéro d'urgence gratuit, accessible du lundi au samedi de 9h à 21h, en France métropolitaine et dans les DOM.
www.116000enfantsdisparus.fr

En réponse à la décision de la Commission européenne du 29 octobre 2007, la France a mis en place le 116 000 Enfants Disparus. Ce numéro unique européen est dédié aux disparitions d’enfants. Il vient en remplacement du dispositif SOS Enfants Disparus. Les missions restent inchangées, à savoir :


Accompagner et orienter les familles dans les démarches administratives et juridiques,

Conseiller et informer les familles et les professionnels,

Participer à la réflexion des pouvoirs publics et des instances européennes sur le phénomène des disparitions,

Sensibiliser le grand public le 25 mai de chaque année, à l’occasion de la Journée internationale des enfants disparus.



Le 20 mai 2009, une convention a été signée pour officialiser cette mise en place par :

Michèle Alliot-Marie, Ministre de l’Intérieur, de l’Outre-mer et des collectivités territoriales

Brice Hortefeux, Ministre du Travail, des relations sociales, de la famille et de la solidarité

Rachida Dati, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice

Nadine Morano, Secrétaire d’Etat à la Famille

Anne-Aymone Giscard d’Estaing, Présidente-Fondatrice de la Fondation pour l’Enfance

Hubert Bonin, Président de l’Inavem





La Fondation pour l’Enfance a été désignée comme responsable de l’animation, de la coordination de l’ensemble des activités du dispositif et de la gestion de l’unité de suivi. La réception des appels est assurée par les écoutants de la plate-forme téléphonique de l’Inavem qui met également à la disposition des familles, son réseau national d’associations d’aide aux victimes pour un soutien de proximité.

Le 116 000 est soutenu financièrement par le Ministère de la Justice et le Ministère du Travail, des Relations sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville.

Ce numéro unique européen a vu le jour à l’initiative de Missing Children Europe, fédération européenne pour les enfants disparus et sexuellement exploités dont la Fondation pour l’Enfance est administrateur.

A ce jour le dispositif fonctionne dans 13 pays : Belgique, Danemark, Espagne, France, Grèce, Hongrie, Italie, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Royaume-Uni et Slovaquie. Dans 4 pays, (Autriche, Estonie, Malte et Slovénie) des structures institutionnelles ou associatives ont été désignées pour gérer le 116000 mais ce dernier n’est pas encore opérationnel.

Le 17 novembre 2010, la Commission européenne a adressé un rappel à l’ordre à 14 Etats membres afin qu’ils se conforment à la nouvelle réglementation de l’Union européenne en matière de télécommunications et mettent en service le 116000 au plus tard le 25 mai 2011.

www.hotline116000.eu



Historique
Dès 1997, la Fondation pour l’Enfance s’est inquiétée de l’ampleur du phénomène des disparitions d’enfants. Au contact des familles de victimes, elle a pris conscience de leur besoin d’accompagnement. De nombreux échanges ont eu lieu avec des associations européennes et internationales en charge de dispositifs similaires. A l’issue de ces rencontres, en 2003, la Fondation pour l’Enfance a présenté le projet SOS Enfants Disparus au Ministère de la Justice et au Ministère de la Famille et de l’Enfance. Ces derniers décident de mettre en place un groupe de travail chargé d’étudier la faisabilité du projet et de dresser un état des lieux des dispositifs existants tant en France qu’à l’étranger. Le 7 janvier 2004, est remis aux deux ministres le rapport de ces travaux dont l’une des préconisations est la mise en place d’un service à l’écoute des familles.

Le 25 mai 2004, à l’occasion de la Journée Internationale des enfants disparus, les Ministères de la Justice et de la Famille, la Fondation pour l’Enfance et l’Institut National d’Aide aux Victimes et de Médiation (Inavem) signent une convention-cadre entérinant la création du dispositif SOS Enfants Disparus, dont l’ouverture officielle aura lieu le 1er octobre 2004.



116 000 Enfants Disparus n’est pas un service de recherches

--------------------------------------------------------------------------------


Telécharger le pdf








Accueil I La Ville de Montargis I Le Conseil I La Mairie I Vivre à Montargis I Infos Pratiques I Vie Associative I Les Spectacles I Les Actualités I Galerie Photos I Adresses Utiles I Contact I Informations Légales